8. April 2020

Europe. L’accès sûr à l’avortement n’est pas garanti, mettant en danger la santé des femmes et des jeunes filles dans le contexte du COVID-19

  • 100 organisations réclament des mesures urgentes afin de garantir l’accès à l’avortement en toute sécurité

  • La Pologne s’apprête à débattre d’une loi draconienne qui restreindrait encore l’accès à l’avortement

 

Les gouvernements européens doivent garantir sans attendre l’accès à l’avortement en temps voulu et en toute sécurité pour les femmes et les jeunes filles en Europe durant la pandémie de COVID-19, ont déclaré 100 organisations non gouvernementales le 8 avril 2020.

 

De nombreuses femmes et jeunes filles en Europe luttent pour avoir accès en toute sécurité à des soins liés à l’avortement durant la pandémie, car les obstacles engendrés par des lois sur l’avortement très restrictives et des formalités administratives onéreuses rendent l’accès sûr à ces soins de santé essentiels extrêmement difficile. Cet appel est lancé alors que le Parlement en Pologne s’apprête à débattre d’un texte de loi draconien qui rendrait encore plus stricte l’une des lois sur l’avortement les plus restrictives de la région.

 

« Les gouvernements européens doivent prendre de toute urgence des mesures afin de garantir l’accès en temps voulu et en toute sécurité à des soins d’avortement durant la pandémie de COVID-19, a déclaré Leah Hoctor, directrice régionale pour l’Europe du Centre pour les droits reproductifs.

 

« Ils doivent agir rapidement afin de supprimer toutes les formalités non nécessaires d’un point de vue médical qui entravent l’accès à l’avortement et autoriser les femmes à réaliser un avortement médicamenteux en début de grossesse depuis chez elles. »

 

Les gouvernements doivent reconnaître l’avortement comme un soin de santé essentiel et prendre des mesures afin de garantir que les femmes et les jeunes filles puissent en bénéficier en toute sécurité.

 

La plupart des gouvernements de la région n’ont pas mis en œuvre de mesures visant à garantir l’accès en temps voulu et en toute sécurité aux services, produits et informations relatifs à la santé en matière de sexualité et de procréation durant la pandémie de COVID-19, y compris concernant les avortements médicamenteux à domicile. De nombreux hôpitaux et cliniques ont réduit au strict minimum les services de santé reproductive ou les ont fermés en raison notamment de la pénurie de soignants et des réaffectations de personnel. Dans de nombreux endroits, il est extrêmement difficile de bénéficier de services cliniques habituels.

 

Les restrictions imposées aux services de santé en matière de procréation affectent de manière disproportionnée les femmes vivant dans la pauvreté ou souffrant de handicaps, les femmes roms, les migrantes sans papiers, les adolescentes, les personnes transgenres ou qui ne se conforment pas à la norme de leur genre, et les femmes qui risquent d’être ou ont été victimes de violences familiales et sexuelles.

 

Les inquiétudes sont vives dans les six États européens où l’avortement demeure illégal ou fortement restreint et dans les pays où, en raison de divers obstacles tels que les procédures administratives ou les refus de soins de la part des médecins du fait de leurs croyances personnelles, les femmes sont souvent contraintes de se rendre à l’étranger pour avoir accès à des services d’avortement ou d’obtenir par la poste des médicaments abortifs depuis l’étranger.

 

La situation actuelle de pandémie de COVID-19 aggrave encore les répercussions négatives de ces lois très restrictives et de ces difficultés, car il est parfois impossible pour les femmes de se rendre à l’étranger afin d’avorter légalement ou d’obtenir des médicaments auprès de prestataires médicaux d’autres pays qui les envoient par la poste.

 

« La pandémie affecte tous les aspects de nos vies, mais ne doit pas servir d’excuse pour affaiblir les droits des femmes s’agissant de prendre des décisions relevant de leurs droits en matière de santé et de procréation », a déclaré  Caroline Hickson, directrice régionale du réseau européen de la Fédération internationale pour la planification familiale (IPPF).

  

SIGNATAIRES :

 

Abortion Rights Campaign, Irlande

 

Albanian Center for Population and Development

 

Amnesty International

 

Amrita Association, Hongrie

 

Association des Femmes de l’Europe Méridionale

 

Association européenne pour la défense des droits de l’homme (AEDH)

 

Association for Human Rights and Civic Participation PaRiter, Croatie

 

Association for promotion of women's action Tiiiit!Inc., Macédoine du Nord

 

Association Mnémosyne, France

 

Association of Women of Southern Europe (AFEM)

 

Associazione italiana donne per lo sviluppo, Italie

 

Associazione Luca Coscioni, Italie

 

ASTRA Network

 

Family Planning Association - Autriche

 

Bibija Roma Women Center, Serbie

 

British Pregnancy Advisory Service

 

Bureau Clara Wichmann, Foundation for strategic litigation for gender equality, Pays-Bas

 

C.G.I.L. Confederazione Italiana del Lavoro, Italie

 

Center for Curricular Development and Gender Studies: FILIA, Roumanie

 

Centre pour les droits reproductifs

 

CESI - Center for Education, Counselling and Research, Croatie

 

Citizen, democracy and Accountability, Slovaquie

 

Clio. Femmes, Genre, Histoire, France

 

Coalition to Repeal the 8th Amendment, Irlande

 

Concord Research Center for Integration of International Law in Israel

 

Family Planning Association - Chypre

 

Family Planning Association - Danemark

 

Deutsche Stiftung Weltbevölkerung (DSW)

 

Doctors for Choice - Irlande

 

Doctors for Choice - Malte

 

Doctors for Choice - Royaume-Uni

 

Encore féministes

 

Equipop

 

European Humanist Federation

 

European Parliamentary Forum for Sexual & Reproductive Rights

 

Centre européen des droits des Roms

 

European Society of Contraception and Reproductive Health (ESC)

 

European Women Lawyers Association

 

Family Planning Association - Moldavie

 

Federación Planificación Estatal, Espagne

 

Fédération des Centres Pluralistes de Planning Familial, Belgique

 

Fédération pour les femmes et le planning familial, Pologne

 

Fédération laïque des centres de planning familial – FLCPF, Belgique

 

Femmes solidaires, France

 

Forum femmes méditerranée

 

Freedom of Choice / Možnosť voľby, Slovaquie

 

Fundación para la Convivencia Aspacia, Espagne

 

Garance, Belgique

 

German Women Lawyers’ Association, Allemagne

 

Helia Association, Espagne

 

HERA – Health education and research association, Macédoine du Nord

 

Human Rights Watch

 

Humanists - Royaume-Uni

 

Commission internationale de juristes

 

International Federation for Professionals in Abortion and Contraception (FIAPAC)

 

Fédération internationale pour la planification familiale - Réseau européen

IPAS

 

Association irlandaise du planning familial (IFPA)

 

Kosovar Gender Studies Center

 

L.A.I.G.A, Italie

 

L’Associació de Drets Sexuals i Reproductius, Espagne

 

La Ligue des droits de l'Homme, France

 

Latvian Association for Family Planning and Sexual Health

 

Le Planning Familial, France

 

London-Irish Abortion Rights Campaign

 

Médecins du monde - France

 

Nane, Hongrie

 

National platform for reproductive justice, Croatie

 

National Women's Council of Ireland

 

Patent Association, Hongrie

 

Planning Familial Luxembourg

 

Platform for International Cooperation on Undocumented Migrants (PICUM)

 

pro familia Bundesverband, Allemagne

 

Rape Crisis Network Ireland

 

Regards de Femmes, France

 

Rutgers, Pays-Bas

 

Santé Sexuelle Suisse

 

Sarajevo Open Centre, Bosnie-Herzégovine

 

Sensoa, Belgique

 

Serbian Association for Sexual and Reproductive Health and Rights

 

Sex og Politikk, Norvège

 

Society Without Violence, Arménie

 

SOS Rijeka – Center for Nonviolence and Human Rights, Croatie

 

Swedish Association for Sexuality Education

 

Tajik Family Planning Association

 

Union des Familles Laïques – UFAL, France

 

Union Women Center, Géorgie

 

Väestöliitto - The Family Federation of Finland

 

Vita di donna, Italie

 

Voice for Choice - L-għażla tagħha, Malte

 

Wales Assembly of Women

 

WAVE Network - Women Against Violence Europe

 

Women Center "Light Steps", Albanie

 

Women on Waves, Pays-Bas

 

Women on Web, Pays-Bas

 

Women’s Rights Foundation, Malte

 

Women's circles, Slovaquie

 

Women's Resource Center, Arménie

 

YouAct - European Youth Network on Sexual and Reproductive Rights

 

Young Feminist Europe

IMAGES

© Adam Berry/Getty Images

Agissez en ligne

Signez les pétitions d'Amnesty International pour aider les victimes des violations des droits humains.

 

Inscrivez-vous à notre newsletter

Recevez les informations de la section luxembourgeoise par e-mail

 

Devenez membre

Devenez membre d'Amnesty International Luxembourg

 

May - 2020
S M T W T F S
  01 02
03 04 05 06 07 08 09
10 11 12 13 14 15 16
17
18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 29 30
31  
Sunday, 17. May 2020
00:00 IDAHOT 2020 : « Briser le Silence »
Dimanche 17 mai 2020 - Évènement en ligne