Nous sommes déterminé·e·s à ne pas céder à la peur et à garder espoir.

Alors que la pandémie du COVID-19 se propage rapidement dans le monde entier, nous sommes tous et toutes inquiet·e·s pour l’avenir. Même pour celles et ceux qui ne sont pas encore directement touché·e·s, le coronavirus perturbe notre quotidien.

Tout le monde remarque l’impact qu’a le COVID-19 sur la vie de tous les jours. Mais concrètement, quel impact a-t-il sur les droits humains ? Vous trouverez progressivement des réponses à cette question dans ce dossier.

En cas de crise sanitaire, le respect des droits humains n’est pas un luxe.

Amnesty International suit de près les réponses des gouvernements à cette crise. Ce sont des circonstances extraordinaires qui exigent et justifient des mesures extrêmes. Les gouvernements doivent protéger la santé publique de la meilleure façon possible et soutenir les personnes les plus exposées aux effets néfastes. Toutefois, toute mesure prise doit être proportionnée

Il est important de se rappeler que le droit relatif aux droits humains est toujours en vigueur. En effet, cela nous aidera à traverser cette crise tous ensemble. Nous vous invitons à en savoir plus sur la manière dont les droits humains peuvent aider à nous protéger dans cette crise de COVID-19, et les obligations des gouvernements en lien avec la pandémie : lire l’article.

L’actualité sur le COVID-19 et les droits humains

Même dans les moments d’incertitude, Amnesty International continuera à dénoncer les auteurs d’atteintes aux droits humains, où qu’ils soient. Certains gouvernements exploitent le climat de peur lié au coronavirus pour masquer les violations qu’ils commettent. Ils doivent savoir que nous les surveillons.

La distanciation sociale n’empêche pas la solidarité.

Dans ce contexte de crise, nous avons déjà vu des exemples extraordinaires de solidarité – entre voisin·e·s, pays, ami·e·s… et même entre des personnes qui ne se connaissent pas. Vous pouvez apporter votre aide de multiples façons, même si vous ne pouvez pas quitter votre chambre. Il est particulièrement important, en ce moment, de ne pas tomber dans le piège qui consiste à diaboliser ou à discriminer des personnes à cause de leur état de santé ou de leur identité.

Ce que nous devons retenir de la propagation du virus est que nous sommes lié·e·s et que nous pouvons tous et toutes nous aider mutuellement, alors commençons sans plus attendre !