©Kianoush Ramezani

Faites sortir Barzan du couloir de la mort en Iran

En 2010 en Iran, les autorités arrêtent Barzan Nasrollahzadeh, alors âgé de 17 ans. Membre de la minorité kurde, il est accusé d’« inimitié envers Dieu » ainsi que de « participation à des complots d’assassinat ». Il n’a pas accès à un·e avocat·e avant le jour de son procès. Lors de celui-ci, il est condamné à mort.

Interrogé sans la présence d’un avocat, Barzan a subi des mauvais traitements et été contraint de faire des « aveux » enregistrés sous la torture. Ces enregistrements ont été utilisés par le tribunal comme « preuve » contre lui lors de son procès.

Le Pacte international relatif aux droits civils et politiques et la Convention relative aux droits de l’enfant, auxquels l’Iran est partie, interdisent strictement l’imposition de la peine de mort pour des crimes commis par des personnes âgées de moins de 18 ans.

Le recours à la peine de mort est répandu en Iran. En 2019, le pays a procédé à au moins 251 exécutions, parmi elles quatre personnes avaient moins de 18 ans au moment du crime. Il est urgent d’agir pour soutenir Barzan Nasrollahdazeh et pour l’abolition de la peine de mort en Iran.

Passez à l’action : signez notre pétition adressée à M. Ebrahim Raisi, l’appelant à annuler la condamnation à mort de Barzan Nasrollahdazeh et à abolir la peine de mort en Iran.

Faites sortir Barzan du couloir de la mort en Iran
Je souhaite recevoir la newsletter par e-mail pour rester informé·e des campagnes d'Amnesty Luxembourg et des possibilités d’action *
Je veux m’abonner aux pétitions SMS d’Amnesty International et ainsi rejoindre le réseau action urgente pour sauver des personnes en danger.
Coût du service : 3€ par mois débités sur la facture de l’opérateur, les bénéfices sont reversés à Amnesty International pour financer nos actions de défense des droits humains (voir plus d'informations ci-dessous)
*champs obligatoires
Amnesty International Luxembourg protège vos données. Conformément au Règlement Général de Protection des Données du 27 avril 2016, vous disposez, en vous adressant à notre siège, d'un droit d'accès, de rectification et d'opposition aux informations vous concernant.

VOTRE PORTABLE EST UNE ARME DE LIBÉRATION MASSIVE!

EN SAVOIR PLUS SUR LA PÉTITION SMS