États-Unis. Poursuivi pour avoir laissé de l'eau dans le désert pour les migrant·e·s

Durant les six premiers mois de l’année 2019, le gouvernement américain a tenté d’emprisonner neuf volontaires humanitaires car ils avaient procuré de l’aide aux migrant·e·s dans le désert à la frontière avec le Mexique. Scott Warren, professeur de géographie et travailleur humanitaire, est l’un d’entre eux. Il encourt 10 ans de prison pour avoir fourni de l’eau, de la nourriture et un abri à des migrant·e·s.  

 

No More Deaths (Plus jamais de morts), organisation pour laquelle Scott Warren est bénévole, laisse de l’eau et du matériel d’aide humanitaire dans les zones désertiques où des migrants meurent fréquemment. L’Arizona, l’état ou No More Deaths est active, possède la zone frontalière la plus meurtrière des États-Unis, totalisant 38,3 % des 7 242 décès enregistrés à la frontière par les autorités américaines sur les 20 dernières années. Ces chiffres sont probablement en deçà de la réalité.

 

L’arrestation de Scott Warren s’inscrit dans une campagne plus vaste de répression menée par le gouvernement américain, notamment pendant les deux dernières années. L’administration Trump a tenté de punir celles et ceux qui protègent courageusement la vie et les droits des migrant·e·s, des réfugié·e·s et des personnes demandant l’asile à la frontière entre les États-Unis et le Mexique : détentions, interrogatoires prolongés, restrictions de voyage, fouilles de leurs appareils électroniques.

 

Pourtant, la solidarité n’est pas un crime.

 

 

 

Demandez à William Barr, procureur général des États-Unis au sein du département de la Justice, de protéger les droits des défenseur·e·s des droits humains tels que Scott Warren, qui œuvrent avec courage et humanité pour protéger d’autres êtres humains.

PÉTITION

PETITION
Je souhaite recevoir la newsletter par e-mail pour rester informé·e des campagnes d'Amnesty Luxembourg et des possibilités d’action *

Je veux m’abonner aux pétitions SMS d’Amnesty International et ainsi rejoindre le réseau action urgente pour sauver des personnes en danger.

Coût du service : 3€ par mois débités sur la facture de l’opérateur, les bénéfices sont reversés à Amnesty International pour financer nos actions de défense des droits humains (voir plus d'informations ci-dessous)
*champs obligatoires

Votre portable est une arme de libération massive!

Agissez en ligne

Signez les pétitions d'Amnesty International pour aider les victimes des violations des droits humains.

 

Inscrivez-vous à notre newsletter

Recevez les informations de la section luxembourgeoise par e-mail

 

Devenez membre

Devenez membre d'Amnesty International Luxembourg

 

October - 2019
S M T W T F S
  01 02 03 04 05
06 07 08 09 10 11 12
13 15 16 17 18
19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31