Protégez les femmes qui combattent la haine en Pologne

© Grzegorz Zukowski

Le 11 novembre 2017, 14 Polonaises courageuses ont été attaquées lors du défilé de la fête de l’Indépendance à Varsovie. Leur manifestation pacifique contre la haine a déclenché la fureur de certain·e·s participant·e·s au défilé, qui les ont battues, leur occasionnant des blessures, des contusions et des coupures.

 

Les autorités polonaises ne les ont pas protégées. Au contraire, elles les punissent pour leur action et excusent leurs agresseurs sous des prétextes absurdes.

 

Le défilé de la fête de l’Indépendance à Varsovie est un événement annuel qui attire également des groupes nationalistes et d’extrême-droite. Beaucoup de manifestant·e·s tenaient des fusées éclairantes, jetaient des pétards, criaient et arboraient des slogans xénophobes comme « Pologne blanche » ou « L’Europe sera blanche ou désertée ».

 

L’an dernier, 14 femmes courageuses ont décidé de s’élever contre les effusions de haine et de porter une banderole « Stop au fascisme » lors du défilé. Au bout de quelques minutes, elles ont été agressées. Sur un enregistrement vidéo, on voit des gens leur donner des coups de pied, cracher et crier sur elles. L’une des femmes a perdu connaissance et a eu besoin d’une aide médicale.

 

« [Ces personnes] nous ont d’abord arraché notre banderole, puis ont commencé à déchirer nos vêtements et à nous donner des coups de pied. J’ai reçu plusieurs coups dans le dos », a déclaré Elzbieta, l’une des militantes.

 

Les autorités ont décidé de clore l’enquête sur cette agression sous un prétexte absurde. Outre leurs blessures, les militantes ont été inculpées et déclarées coupables d’obstruction à un rassemblement licite.

 

Les mesures prises par les autorités sont extrêmement préoccupantes. Les amendes, les poursuites judiciaires et l’absence de protection de la part de la police menacent directement le droit de manifester et ont un effet dissuasif sur les personnes qui souhaiteraient exprimer leurs opinions ou critiquer le gouvernement.

 

Montrons que nous soutenons ces femmes ! Joignez-vous à leur combat pour une Pologne juste et équitable, où tout le monde pourrait exprimer ses opinions et manifester pacifiquement. 

 

 

 

Signez la pétition pour demander les ministres de la Justice et de l’Intérieur de veiller à ce que les 14 militantes ne soient pas punies pour avoir manifesté pacifiquement et à ce que leurs agresseurs présumés soient traduits en justice.

PÉTITION

PETITION
Je voudrais recevoir des informations d'Amnesty International Luxembourg*

Je veux m’abonner aux pétitions SMS d’Amnesty International et ainsi rejoindre le réseau action urgente pour sauver des personnes en danger.

Coût du service : 3€ par mois débités sur la facture de l’opérateur, les bénéfices sont reversés à Amnesty International pour financer nos actions de défense des droits humains (voir plus d'informations ci-dessous)
*champs obligatoires

Votre portable est une arme de libération massive!

Agissez en ligne

Signez les pétitions d'Amnesty International pour aider les victimes des violations des droits humains.

 

Inscrivez-vous à notre newsletter

Recevez les informations de la section luxembourgeoise par e-mail

 

Devenez membre

Devenez membre d'Amnesty International Luxembourg

 

September - 2019
S M T W T F S
01 02 03 04 05 06 07
08 09 10 11 12 13 14
15 16 17 19
20
21
22 23 24 25 26
27
28
29 30  
Friday, 20. September 2019
11:00 Grève pour le climat
Le changement climatique a déjà des conséquences sur les droits humains – cela ne fera que s’aggraver dans les années à venir si les États ne prennent pas de mesures radicales. C’e...
Saturday, 21. September 2019
10:00 Atelier : Apprendre à défendre les droits humains
Vous souhaitez vous engager pour les droits humains mais vous n’êtes pas sûr·e par où commencer ? Nous avons préparé une formation pour des personnes comme vous : des nouveaux et n...
Friday, 27. September 2019
15:00 Grève pour le climat
Le changement climatique a déjà des conséquences sur les droits humains – cela ne fera que s’aggraver dans les années à venir si les États ne prennent pas de mesures radicales. C’e...