©AlexChanTszYuk

Protégeons la mémoire des victimes de la répression de Tiananmen

Puisque le gouvernement chinois continue d’entraver la liberté d’expression à Hong-Kong, les évènements de 1989 sur la place de Tiananmen risquent d’être oubliés. Chow Hang-tung, a voulu entretenir la mémoire des victimes et est désormais en prison.

Le 4 juin 1989, des centaines voire des milliers de manifestant·e·s pacifistes ont été tué·e·s par les autorités chinoises sur la place Tiananmen à Pékin. Des milliers d’autres ont été arrêté·e·s et emprisonné·e·s.

Pendant ces trois dernières décennies, l’Hong Kong Alliance a organisé la plus grande veillée aux bougies du monde à Hong-Kong pour rendre hommage aux victimes de la répression de Tiananmen. Ce type d’évènements a été interdit en Chine continentale pendant toute cette période.

Mais le souvenir de cette journée risque de disparaître à Hong-Kong aussi. Chow Hang-tung, avocate des droits humains et ancienne vice-présidente de l’Hong Kong Alliance, purge actuellement une peine de 22 mois de prison pour « rassemblement illégal » pour avoir simplement rappelé la mémoire des victimes de la place Tiananmen. Elle est aussi accusée d’« incitation à la subversion » selon la nouvelle loi sur la sécurité nationale et risque jusqu’à 10 ans de prison.

Le gouvernement chinois veut que le monde oublie, mais nous devons garder en mémoire les victimes de cette répression. L’histoire ne peut être effacée. Les personnes qui sont injustement emprisonnées pour s’être rassemblées pacifiquement afin de ne pas oublier ces événements doivent être libérées.

Signez notre pétition pour demander à la Secrétaire à la Justice de Hong Kong, Teresa Cheng Yeuk-wah, de libérer Chow Hang-tung et tou·te·s les activistes condamné·e·s pour avoir rendu hommage aux victimes du 4 juin 1989.

Protégeons la mémoire des victimes de la répression de Tiananmen
Je souhaite recevoir la newsletter par e-mail pour rester informé·e des campagnes d'Amnesty Luxembourg et des possibilités d’action *
Je veux m’abonner aux pétitions SMS d’Amnesty International et ainsi rejoindre le réseau action urgente pour sauver des personnes en danger.
Coût du service : 3€ par mois débités sur la facture de l’opérateur, les bénéfices sont reversés à Amnesty International pour financer nos actions de défense des droits humains (voir plus d'informations ci-dessous)
*champs obligatoires
Amnesty International Luxembourg protège vos données. Conformément au Règlement Général de Protection des Données du 27 avril 2016, vous disposez, en vous adressant à notre siège, d'un droit d'accès, de rectification et d'opposition aux informations vous concernant.

VOTRE PORTABLE EST UNE ARME DE LIBÉRATION MASSIVE!