Arrêtons la coopération meurtrière entre UE et Libye

De nombreux migrants et réfugiés tentent une traversée périlleuse de la Méditerranée au départ de la Libye, fuyant les conflits et la misère. La route migratoire de la Méditerranée centrale a enregistré des records de flux de départ en 2016 et 2017. Pourtant, les gouvernements européens ont réduit leurs efforts de patrouille en mer Méditerranée, notamment aux abords des côtes libyennes où des naufrages ont lieu. 

 

La coopération des gouvernements européens avec les garde-côtes libyens aboutit à de nombreux abus. Les interceptions de navires en mer conduites par les Libyens violent souvent les conventions internationales, notamment par l’utilisation d’armes à feu. Les réfugiés et migrants interceptés en mer sont reconduits vers la Libye, un pays où la détention systématique, la torture, l’esclavage, le viol et les violations des droits humains sont rapportés par notre organisation.

 

En milieu d'année, Amnesty alertait les autorités européennes des cas d’esclavage en Libye, citant des rapports de l’Organisation internationale des migrations et le recoupement des témoignages recueillis par les chercheurs d'Amnesty.

 

Au lieu de sauver des vies et de proposer des voies sûres à celles et ceux qui en sont réduits à traverser la mer dans des conditions extrêmement dangereuses, l’Europe s’est mise à coopérer avec les autorités libyennes pour leur donner les moyens d’intercepter les réfugiés et migrants et de les ramener en Libye, où ils sont maintenus en détention et subissent de graves violations de leurs droits, notamment la torture et le viol.

 

Il faut que cela cesse. 

 

Demandez aux gouvernements européens :

 

  • d’ouvrir et de développer des voies sûres et légales pour les réfugiés et les migrants ;
  • d’augmenter les capacités des équipes de recherche et de sauvetage en Méditerranée centrale, dans les zones où se produisent la plupart des naufrages, à la mesure du nombre de départs depuis l’Afrique du Nord ;
  • de mettre un terme à toute coopération avec les autorités libyennes qui mène au renvoi de réfugiés et de migrants vers la Libye, où ils risquent d’être soumis à la torture, au viol et à d’autres atteintes à leurs droits, et de concentrer plutôt leurs efforts sur l’amélioration de la situation des droits humains dans ce pays.

PÉTITION

PETITION
Je voudrais recevoir des informations d'Amnesty International Luxembourg*
Je veux m’abonner aux pétitions SMS d’Amnesty International et ainsi rejoindre le réseau action urgente pour sauver des personnes en danger.
Coût du service : 3€ par mois débités sur la facture de l’opérateur, les bénéfices sont reversés à Amnesty International pour financer nos actions de défense des droits humains (voir plus d'informations ci-dessous)
*champs obligatoires

Votre portable est une arme de libération massive!

Agissez en ligne

Signez les pétitions d'Amnesty International pour aider les victimes des violations des droits humains.

 

Inscrivez-vous à notre newsletter

Recevez les informations de la section luxembourgeoise par e-mail

 

Devenez membre

Devenez membre d'Amnesty International Luxembourg

 

January - 2018
S M T W T F S
  01 02 03 04 05 06
07 08 09 10 11 12 13
14 15 16 17 18 20
21 22 23
24
25 26 27
28 29 30 31  
Wednesday, 24. January 2018
19:30 Soirée d'écriture de lettres le 24 janvier
Amnesty International Luxembourg organisera le mercredi 24 janvier une soirée conviviale pour rédiger ensemble des lettres en défense des droits humains partout dans le monde.