Libérez les manifestant·e·s emprisonné·e·s en Iran

© STR/AFP via Getty Images

 

En Iran, les autorités ont violemment réprimé des manifestations en faisant usage d’une force illégale, y compris meurtrière dans certains cas, et en arrêtant arbitrairement des milliers de personnes. Les personnes appréhendées risquent désormais la torture ou d’autres formes de mauvais traitements.

 

En novembre 2019, les forces de sécurité ont eu recours à une force meurtrière, ouvrant le feu et tuant plus de 300 personnes, parmi lesquelles des mineurs. Des milliers d’autres personnes ont été blessées. Les autorités iraniennes ont poursuivi leur répression en arrêtant des milliers de manifestant·e·s, ainsi que des journalistes, des étudiant·e·s et des défenseur·e·s des droits humains pour les empêcher de dire ce qu’ils pensent de cette répression impitoyable. Des détenu·e·s sont victimes de torture et d’autres mauvais traitements ; ils sont frappés à coups de poing, de pied et de fouet. Beaucoup sont privés de contacts avec leur famille et leurs avocats. Des adolescents de 15 ans seulement sont arrêtés et détenus avec des adultes dans des prisons tristement célèbres pour la torture qui y est pratiquée.

 

Les 11 et 12 janvier 2020, les forces de sécurité ont fait usage d’une force illégale contre des manifestant·e·s pacifiques qui s’étaient rassemblés dans tout l’Iran lors de veillées et de manifestations pour demander des comptes après que les autorités eurent reconnu avoir abattu un avion de ligne ukrainien le 8 janvier, tuant les 176 personnes qui se trouvaient à bord. Les forces de sécurité ont frappé des manifestant·e·s à coups de matraque et ont fait usage de plombs pointus, de balles en caoutchouc, de gaz lacrymogène et de gaz poivre à leur encontre. Certaines personnes blessées, y compris lorsqu’elles étaient en souffrance, ont préféré ne pas se rendre à l’hôpital de peur d’y être arrêtées.

 

« Ils nous tuent à petit feu, ils nous torturent jusqu’à la mort. » – Un manifestant à Téhéran.

 

 

 

Signez notre pétition et demandez la libération des personnes détenues arbitrairement en Iran et appelez respecter le droit des manifestants à la liberté d’expression et de réunion pacifique.

PÉTITION

PETITION
Je souhaite recevoir la newsletter par e-mail pour rester informé·e des campagnes d'Amnesty Luxembourg et des possibilités d’action *

Je veux m’abonner aux pétitions SMS d’Amnesty International et ainsi rejoindre le réseau action urgente pour sauver des personnes en danger.

Coût du service : 3€ par mois débités sur la facture de l’opérateur, les bénéfices sont reversés à Amnesty International pour financer nos actions de défense des droits humains (voir plus d'informations ci-dessous)
*champs obligatoires

Votre portable est une arme de libération massive!

Agissez en ligne

Signez les pétitions d'Amnesty International pour aider les victimes des violations des droits humains.

 

Inscrivez-vous à notre newsletter

Recevez les informations de la section luxembourgeoise par e-mail

 

Devenez membre

Devenez membre d'Amnesty International Luxembourg

 

February - 2020
S M T W T F S
  01
02
03
04 05 06 07 08
09 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 28
29
Monday, 03. February 2020
17:00 Aidez-nous à réunir Yiliyasijiang Reheman avec sa famille
Lundi 3 février à 17h (ATTENTION, nouvelle date !) Ambassade de Chine (2 Rue Antoine-François Van Der Meulen, L-2152 Luxembourg)