Rapport 2017/18 d’Amnesty International

La situation des droits humains dans le monde

 

Vous avez dit non à la haine. Vous avez dit non à la peur.

 

Vous avez dit non à un monde sans droits humains.

 

Au cours de l’année, des dirigeants ont incité à la haine, combattu certains droits, fermé les yeux sur des crimes contre l’humanité, et laissé les inégalités et les souffrances échapper à tout contrôle. Face à cela, de grandes manifestations ont eu lieu, montrant que si les défis que nous avons à relever sont immenses, la volonté de riposter est d’autant plus forte.

 

Le Rapport d’Amnesty International sur la situation des droits humains dans le monde en 2017 couvre 159 pays et offre l’analyse la plus complète qui soit de la situation des droits fondamentaux sur la planète.

 

Bien que les conclusions soient alarmantes, ce sont les événements comme ceux dénoncés dans le rapport qui ont motivé des personnes du monde entier à se mobiliser face à l’adversité et à faire entendre leur voix.

2017 en images

GAMBIE : Pour fêter l’investiture du président gambien Adama Barrow, des sympathisants en liesse se sont réunis au stade de l’indépendance à Bakau. Adama Barrow a fait de grandes promesses : libérer les prisonniers politiques, abroger les lois répressives et ramener la Gambie au sein de la Cour pénale internationale.

BÉLARUS : Les autorités du Bélarus ont intensifié leur répression de la liberté d’expression et de réunion pacifique et ont arrêté plusieurs dizaines de manifestants pacifiques et de journalistes. Des rassemblements dont le mot d’ordre était « Nous ne sommes pas des parasites » ont été organisés pour protester contre la taxe sur les « parasites sociaux » imposée à des personnes sans emploi.

ROYAUME-UNI : Symbole du rejet de l’extrême droite à Birmingham, Saffiyah Khan (à gauche) s’est opposée à Ian Crossland, un manifestant de l’English Defence League. La photo, prise au lendemain de l’attentat de Westminster, a été très partagée. Saffiyah Khan est intervenue pour prendre la défense d’une femme portant le voile (hijab).

BRÉSIL : Des manifestants sont descendus dans les rues de Sao Paulo, au Brésil, pour manifester contre le gouvernement du président Michel Temer et exiger la fin des réformes d’austérité centrées sur la réduction du budget alloué au système de retraites. Le drapeau porte l’inscription « Des élections générales maintenant ! ».

SYRIE : En avril 2017, une attaque chimique menée alors que la population dormait a fait 80 morts et des centaines de blessés à Idlib. Des survivants, dont de nombreux enfants, se sont courageusement réunis sur la place principale de la ville pour protester contre le régime du président Bachar el Assad.

TAIWAN : La plus haute juridiction taiwanaise a rendu une décision historique, qui pourrait faire de Taiwan le premier pays d’Asie à légaliser le mariage entre personnes du même sexe. Quelques mois plus tard, des dizaines de milliers de personnes ont célébré cette décision en participant à la plus grande marche des fiertés d’Asie.

HONGRIE : Des centaines de militants se sont réunis en signe de solidarité lors d’une manifestation à Budapest. L’objectif était de s’opposer aux personnes tentant d’intimider les organisations de la société civile, comme Amnesty International, entre autres, qui refusaient de se conformer à la nouvelle loi répressive sur les ONG.

INDE : À la suite d’une vague d’attaques meurtrières contre des musulmans, notamment le lynchage de l’adolescent Junaid Khan, de nombreuses personnes, dont des célébrités, sont descendues dans la rue en Inde pour soutenir la campagne Not In My Name.

RUSSIE : Des milliers de Russes ont protesté contre la corruption. Cependant, les manifestations pacifiques ont dégénéré et sont devenues violentes, lorsque des centaines de personnes ont été arrêtées et de nombreuses autres ont été frappées par la police, démontrant le mépris des autorités pour les droits humains.

CHILI : Au Chili, une loi dépénalisant l’avortement dans trois situations spécifiques est entrée en vigueur, ce que les militants en faveur de la dépénalisation de l’avortement ont salué. Ils se sont rassemblés pour célébrer cette importante victoire pour les droits humains et la protection de la vie et de la santé des femmes et des filles dans le pays.

ÉTATS-UNIS : Pour apaiser leur douleur, des étudiants et des habitants de Charlottesville ont défilé pacifiquement sur le campus de l’Université de Virginie, portant des bougies en hommage aux trois personnes tuées lors d’un rassemblement de nationalistes blancs qui avait dégénéré en violences quelques jours auparavant.

VENEZUELA : Privés de nourriture, d’eau potable, de soins médicaux et de logement, des Vénézuéliens sont descendus dans la rue pour manifester contre le président Nicolás Maduro et son gouvernement. Le rassemblement s’est terminé dans la violence, avec un membre de la police antiémeutes semblant pointer une arme sur une foule de manifestants.

PHILIPPINES : La « guerre contre la drogue » du président Rodrigo Duterte a entraîné la mort de quelque 12 000 personnes. Des militants ont continué de faire campagne pendant les événements meurtriers en organisant des rassemblements et des manifestations. La Cour pénale internationale (CPI) a ouvert une enquête préliminaire sur cette « guerre contre la drogue ».

BANGLADESH : Des centaines de milliers de Rohingyas ont fui les crimes contre l’humanité commis dans l’État d’Arakan, au Myanmar. Selon les estimations, 600 000 personnes sont venues trouver refuge au Bangladesh. Parmi les personnes ayant fui le Myanmar lorsque les affrontements ont repris se trouvaient des familles entières, de jeunes mères et des mineurs non accompagnés.

ÉTATS-UNIS : Le président Donald Trump a provoqué une nouvelle polémique en critiquant les athlètes refusant de se lever pour l’hymne national. En réponse à ses déclarations, plus de 200 joueurs de football américain se sont agenouillés, se sont assis ou ont prié avant leurs matchs, en signe de solidarité.

KENYA : Des policiers lourdement armés ont eu recours illégalement à la force contre des manifestants et des passants à Kisumu, une ville de l’ouest du Kenya. Il semble que ces interventions aient eu lieu dans le cadre d’une campagne visant délibérément à punir les personnes qui ont continué à manifester pendant le chaos électoral.

ESPAGNE : L’Unité d’intervention policière de la police nationale, ainsi que des gardes civils, ont eu recours à une force excessive contre des manifestants qui résistaient pacifiquement dans la rue et à l’entrée de bureaux de vote. Les forces de sécurité agissaient sur décision de la Haute Cour de justice de Catalogne, qui leur avait ordonné d’empêcher la tenue d’un référendum.

GRÈCE : Des informations ont révélé que des gouvernements européens se rendent sciemment complices des tortures et violences infligées à des dizaines de milliers de réfugiés et de migrants détenus par les services libyens de l’immigration dans des conditions épouvantables en Libye. Des manifestants se sont mobilisés dans le monde entier pour dénoncer ces faits.

AUSTRALIE : Des personnes, dont de nombreux réfugiés, se sont réunies devant le bâtiment des services de l’immigration et du ministère des Affaires étrangères et du Commerce à Sydney pour demander l’évacuation immédiate des réfugiés détenus sur l’île de Manus.

PAYS-BAS : La condamnation du général Ratko Mladić, ancien chef militaire bosno-serbe, à l’issue de son procès à La Haye pour crimes de droit international a enfin rendu justice à des dizaines de milliers de victimes du conflit armé qui a sévi de 1992 à 1995 en Bosnie-Herzégovine.

YÉMEN : La guerre faisant rage au Yémen a continué de déchirer des familles. Muhammad Mansour (dont le corps est évacué d’une maison) a été tué lors d’une frappe aérienne saoudienne à Sanaa. Sa fille, Buthaina Muhammad Mansour, a survécu à l’attaque, mais huit membres de sa famille, dont cinq enfants, ont été tués, d’après ses proches.

SRI LANKA : Lors d’un discours à la Maison Blanche, le président Donald Trump a annoncé son intention de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël. L’annonce a suscité l’incrédulité et la consternation dans le monde, notamment au Sri Lanka. De nombreuses personnes ont refusé de garder le silence et se sont rassemblées pour protester contre ces déclarations.

Rapport Annuel 2017/18

Le Rapport d’Amnesty International sur la situation des droits humains dans le monde couvre 159 pays et offre l'analyse la plus complète qui soit de la situation actuelle des droits fondamentaux sur la planète.

Lisez le rapport complet : 

 

 

Oder lesen Sie den Bericht hier auf Deutsch.

Le vent est-il en train de tourner pour les dirigeants oppressifs ?

© Rodolphe Beaulieu Poulin

Comme l'a déclaré une célèbre prisonnière d'opinion adoptée par Amnesty International : « Les êtres humains veulent être libres, et même s'ils acceptent pendant un certain temps de rester enfermés et opprimés, il arrive toujours un moment où ils disent "C'en est assez". » ...

 

Lisez la suite de l'article de Salil Shetty, secrétaire général d’Amnesty International.

Communiqué de presse

Les mouvements de haine soutenus par les États stimulent un nouvel élan de militantisme social

 

 

Le monde subit les effroyables conséquences d'un discours plein de haine qui menace de normaliser une discrimination exercée massivement contre des groupes marginalisés, a souligné Amnesty International le 22 février à l'occasion du lancement de son Rapport 2017/18 sur la situation des droits humains.

 

L'organisation a toutefois constaté qu'il existe un mouvement en plein essor réunissant des militants débutants et chevronnés menant campagne en faveur de la justice sociale, et que ce mouvement permet réellement d'espérer une inversion de la tendance allant dans le sens de l'oppression.

 

Cliquez ici pour lire le communiqué de presse entier.

Agissez en ligne

Signez les pétitions d'Amnesty International pour aider les victimes des violations des droits humains.

 

Inscrivez-vous à notre newsletter

Recevez les informations de la section luxembourgeoise par e-mail

 

Devenez membre

Devenez membre d'Amnesty International Luxembourg

 

October - 2018
S M T W T F S
  01 02 03 04
05
06
07 08 09 10
11
12
13
14 15 16 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31