Hongrie: Libérez Ahmed H et mettez fin à l'utilisation abusive des lois antiterroristes

 

Mise à jour du 14 mars : Ahmed H Ahmed H. a été reconnu coupable de « complicité d'acte terroriste » et d'« entrée illégale sur le territoire dans le cadre d'une émeute », et condamné à sept ans d'emprisonnement suivis d'une expulsion avec interdiction de revenir en Hongrie pendant 10 ans.

 

Ce verdict est révélateur de la dangereuse confluence entre les lois antiterroristes draconiennes de la Hongrie et sa lutte sans pitié contre les réfugiés et les migrants, selon Amnesty International. La condamnation d'Ahmed pour les motifs invoqués doit être annulée en appel et cet homme doit être libéré sans délai.

 

Ahmed a été considéré comme un terroriste et condamné à 10 ans d'emprisonnement pour avoir utilisé un mégaphone pour appeler au calme lors d'affrontements à la frontière hongroise.

 

En août 2015, Ahmed a quitté son foyer à Chypre pour partir aider ses parents âgés et six autres membres de sa famille à fuir la Syrie pour trouver refuge en Europe. Un mois plus tard, ils se sont trouvés parmi les centaines de réfugiés bloqués à la frontière serbo-hongroise après sa fermeture par la police.

 

Des heurts ont éclaté lorsque des réfugiés ont tenté de passer. La police hongroise a réagi en utilisant du gaz lacrymogène et des canons à eau, blessant des dizaines de personnes. Certains ont jeté des pierres, et Ahmed en faisait partie. Mais des séquences filmées par les médias montrent également Ahmed utilisant un mégaphone pour demander aux réfugiés et aux policiers de garder leur calme.

 

Pour ces motifs, un tribunal hongrois l'a reconnu coupable d'« acte de terreur » au titre de la législation hongroise relative à la lutte contre le terrorisme, dont les termes sont extrêmement vagues, et l'a condamné à 10 ans d'emprisonnement.

 

 

 

 

 

Est-ce que cela ressemble à du terrorisme selon vous ?

 

Le 15 juin 2017, la cour d'appel a ordonné un nouveau procès en faveur d'Ahmed H. en Hongrie. C'est une avancée importante pour cet homme dont la condamnation reposait sur une utilisation manifestement erronée des dispositions relatives au terrorisme.

 

Cependant, il faut continuer à agir. Ahmed est toujours incarcéré, séparé de sa femme et de ses filles. Il attend que son appel soit examiné, dans l'espoir de pouvoir les rejoindre à Chypre.

 

Demandez aux autorités hongroises de :

  • libérer Ahmed H et de mettre fin à leur utilisation abusive des lois antiterroristes ;
  • arrêter de faire des déclarations qui établissent un lien entre les migrations et le terrorisme, car cela risque d'influencer les poursuites engagées contre Ahmed ;
  • coordonner des actions pour garantir le retour rapide d'Ahmed à Chypre dès la fin de sa procédure d'appel.

PÉTITION

PETITION
Je voudrais recevoir des informations d'Amnesty International Luxembourg*
Je veux m’abonner aux pétitions SMS d’Amnesty International et ainsi rejoindre le réseau action urgente pour sauver des personnes en danger.
Coût du service : 3€ par mois débités sur la facture de l’opérateur, les bénéfices sont reversés à Amnesty International pour financer nos actions de défense des droits humains (voir plus d'informations ci-dessous)
*champs obligatoires

Votre portable est une arme de libération massive!

Agissez en ligne

Signez les pétitions d'Amnesty International pour aider les victimes des violations des droits humains.

 

Inscrivez-vous à notre newsletter

Recevez les informations de la section luxembourgeoise par e-mail

 

Devenez membre

Devenez membre d'Amnesty International Luxembourg

 

April - 2018
S M T W T F S
01 02 03 04 05 06 07
08 09 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
23 24 25 26
27
28
29 30