© ARIS MESSINIS/AFP via Getty Images

Grèce : les réfugié·e·s doivent de toute urgence être protégés de la pandémie de COVID-19

Des milliers de personnes âgées, de personnes souffrant de maladies chroniques, d’enfants, de femmes enceintes, de jeunes mères et de personnes souffrant d’un handicap vivent toujours sur les îles grecques dans des conditions de surpopulation dangereuses, et font maintenant également face à la menace de la pandémie de COVID-19, dont les conséquences seraient catastrophiques pour les personnes confinées dans des camps.

Les conditions de vie des réfugié·e·s et des personnes demandeuses d’asile sur les îles grecques sont inhumaines. Le 22 mars, la population des camps sur Lesbos, Chios, Samos, Kos et Leros s’élevait à environ 37 000 personnes, alors que les installations sont prévues pour accueillir 6 095 personnes au maximum. L’accès à l’eau, aux toilettes et aux douches est extrêmement limité pour les personnes se trouvant dans les camps. Les gens doivent faire la queue pendant des heures pour obtenir de la nourriture et vivent dans des tentes et conteneurs précaires sans chauffage. Le personnel médical et infirmier est terriblement insuffisant. De plus, les personnes arrivées depuis juillet 2019 n’ont pas accès aux services de santé publique.

Ces conditions rendent la protection des personnes dans ces camps impossible et les soumettent à un risque accru face à la menace du COVID-19. Si une épidémie éclate dans les camps, une quarantaine entraînerait de nombreuses morts qui auraient pu être évitées.

Les autorités grecques doivent, avec l’aide de l’Union européenne, garantir les droits humains et la dignité des réfugié·e·s et prendre immédiatement des mesures pour protéger la vie des personnes vivant dans les camps sur les îles grecques.

Passez à l’action : signez la pétition adressée au Premier ministre grec, Kyriakos Mitsotakis, l’appelant à protéger les vies de ceux et celles qui vivent actuellement dans les camps sur les îles grecques, en assurant l’hygiène, l’accès aux soins, et le transfert des personnes les plus vulnérables sur le continent.

Pétition
Je souhaite recevoir la newsletter par e-mail pour rester informé·e des campagnes d'Amnesty Luxembourg et des possibilités d’action *
Je veux m’abonner aux pétitions SMS d’Amnesty International et ainsi rejoindre le réseau action urgente pour sauver des personnes en danger.
Coût du service : 3€ par mois débités sur la facture de l’opérateur, les bénéfices sont reversés à Amnesty International pour financer nos actions de défense des droits humains (voir plus d'informations ci-dessous)
*champs obligatoires
Amnesty International Luxembourg protège vos données. Conformément au Règlement Général de Protection des Données du 27 avril 2016, vous disposez, en vous adressant à notre siège, d'un droit d'accès, de rectification et d'opposition aux informations vous concernant.

Votre portable est une arme de libération massive!

en savoir plus sur la pétition SMS