Urgent : les droits humains menacés en Inde

Quand des personnes se rassemblent pour réclamer des changements, la situation évolue. Si des États adoptent des lois pour nous empêcher de le faire, nous en payons tou·te·s le prix.

 

Sans syndicats, les droits des travailleurs n’existeraient pas. Sans le travail de campagne organisé qui a été mené, la peine de mort et la torture seraient toujours la norme. Et sans groupes de défense des droits des femmes, des LGBTI (lesbiennes, gays, personnes bisexuelles, transgenres et intersexuées), des migrant·e·s et des populations autochtones, d’innombrables personnes continueraient d’être systématiquement opprimées.

 

Cependant, une tendance alarmante s’affirme au niveau international, qui consiste à nous empêcher de travailler ensemble pour faire changer les choses. Des chefs d’État et de gouvernement du monde entier attaquent des organisations non gouvernementales (ONG) et élaborent des lois destinées à empêcher les défenseur·e·s des droits humains de mener leurs activités vitales.

 

En octobre 2018, les autorités indiennes ont ordonné des descentes de police dans les locaux d’Amnesty International Inde et de Greenpeace Inde et ont gelé les comptes bancaires de ces deux organisations.

 

Et ce n’est que la partie émergée de l’iceberg. De nombreuses autres organisations et personnes sont prises pour cible au moyen de la Loi réglementant les contributions étrangères, un texte répressif. L’an dernier, 10 éminent·e·s défenseur·e·s des droits humains ont été arrêtés en vertu d’une loi draconienne relative à la sécurité. Ces manœuvres sont sous-tendues par des motivations politiques et montrent que le gouvernement a peur de voir ses agissements dévoilés.

 

 

 

Signez la pétition et dites au Premier ministre indien de cesser d’attaquer des militant·e·s et des organisations, y compris Amnesty International Inde et Greenpeace Inde.

PÉTITION

PETITION
Je voudrais recevoir des informations d'Amnesty International Luxembourg*

Je veux m’abonner aux pétitions SMS d’Amnesty International et ainsi rejoindre le réseau action urgente pour sauver des personnes en danger.

Coût du service : 3€ par mois débités sur la facture de l’opérateur, les bénéfices sont reversés à Amnesty International pour financer nos actions de défense des droits humains (voir plus d'informations ci-dessous)
*champs obligatoires

Votre portable est une arme de libération massive!

A quoi sert votre don?

Agissez en ligne

Signez les pétitions d'Amnesty International pour aider les victimes des violations des droits humains.

 

Inscrivez-vous à notre newsletter

Recevez les informations de la section luxembourgeoise par e-mail

 

Devenez membre

Devenez membre d'Amnesty International Luxembourg

 

March - 2019
S M T W T F S
  01
02
03
04 05 06 07 08 09
10
11 12 13 14 15 16
17 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31