© REUTERS Edgard Garrido

10 choses à faire chez soi pendant la pandémie de COVID-19

En raison du coronavirus et des mesures de distanciation sociale, nous sommes nombreux·ses à devoir rester chez nous. La vie peut sembler suspendue, mais nous avons d’autant plus de raisons de poursuivre notre engagement en faveur des droits humains ! Sur cette page, nous vous proposons quelques activités à pratiquer chez vous pour développer des compétences afin de promouvoir l’égalité et le respect dans votre collectivité et dans le monde.

1. Partager de l’espoir et des messages positifs

 

En ce moment, les informations peuvent être difficiles à supporter. Pourquoi ne pas partager quelque chose de positif, comme une vidéo de personnes faisant preuve de solidarité pendant cette pandémie, ou une bonne nouvelle que vous avez trouvée en ligne ?

 

Vous trouverez plus d’inspiration sur nos pages Facebook et Instagram.


Vous pouvez également contribuer à limiter la propagation de la désinformation en ligne en ne partageant que les conseils d’experts et de sources fiables, comme la page sur le COVID-19 du Ministère luxembourgeois de la santé. Cela aidera les gens autour de vous à ne pas paniquer.

 

 

2. Proposer des activités éducatives centrées sur les droits humains

 

En période de confinement, de fermetures des écoles, ce n’est pas toujours facile d’occuper ses enfants. Nous avons à votre disposition une série de dossiers pédagogiques et cahiers d'exercices réalisés tant pour les élèves que pour les professeurs.

 

Ils sont destinés à vous aider à approfondir certaines thématiques, certaines notions-clés ou à prolonger certaines discussions par des activités, en visionnant un film, en répondant à des quiz ou en ayant recours à des témoignages.

 

 

 

3. Apprendre des choses utiles

 

Évidemment, l’éducation aux droits humains n’est pas réservée qu'aux jeunes. L’Académie des droits humains d’Amnesty International propose des cours en ligne aux personnes de tout âge.

 

À notre Académie, vous pouvez :

  • Suivre un cours d’introduction aux concepts fondamentaux des droits humains.
  • Contribuer à changer les choses grâce à notre nouveau cours en ligne sur la Déclaration universelle des droits de l’homme.
  • Apprendre à vous protéger en ligne et à promouvoir la sécurité numérique.
  • Dialoguer en face à face avec des militant·e·s des droits humains lors d’un cours sur la liberté d’expression.
  • Apprendre ce qu’est un·e défenseur·e des droits humains et en devenir un·e vous-même.
  • NOUVEAU : En savoir plus sur le COVID-19 et les droits humains.

4. Confectionner des fleurs pour Yasaman

 

Offrir une fleur, retirer simplement son foulard : deux gestes que Yasaman Aryani a osé faire en public, s’opposant ainsi aux lois du régime qui imposent le port du voile en Iran. Cet acte de défiance l’a conduite en prison. Le 10 avril 2020, cela fera un an que la jeune militante a été arrêtée.

 

Pour marquer ce triste anniversaire, nous vous proposons d’agir depuis chez vous en confectionnant des fleurs en papier pour Yasaman. Pour cela il vous suffit de trouver une feuille en papier et de suivre les instructions pour faire le pliage. Une fois vos fleurs confectionnées, partagez les photos de vos réalisations sur les réseaux sociaux en utilisant le hashtag #FreeYasaman. De cette manière, nous pouvons tou·te·s ensemble faire connaitre son histoire et faire pression sur les autorités iraniennes afin qu’ils libèrent Yasaman.

 

Prenez-vous en photo avec vos réalisations et copiez le message suivant :

 

La défenseure iranienne des droits des femmes, Yasaman Aryani, a été condamnée à 5 ans de prison pour avoir fait campagne contre les lois discriminatoires qui impose aux femmes de porter un voile. #FreeYasaman

 

N’oubliez pas de taguer notre compte pour que nous puissions partager votre photo !

@AmnestyLux sur Twitter

@amnesty_luxembourg sur Instagram

 

La crise sanitaire liée au COVID-19 ne nous empêchera pas d’agir et de montrer aux autorités iraniennes que même confinés nous sommes engagés !

 

Astuce : Ne jetez pas vos fleurs en papier mais gardez-les pour une éventuelle action plus tard !

5. Signer une pétition, écrire une lettre ou envoyer un e-mail

 

Le coronavirus et les ravages qu’il provoque occupent toute notre attention et c’est bien normal. Et pourtant Amnesty va et doit continuer à travailler pour que le monde soit plus solidaire, plus humain que jamais. Profitez de votre temps pour faire partie de ce changement et pour exprimer votre solidarité.

 

Avec quelques clics, vous pouvez signer une pétition en ligne. Voir nos pétitions

 

Vous pouvez aussi vous abonner à notre pétition SMS que vous recevrez deux fois par mois. S’abonner

 

Vous avez quelques minutes ? Nous vous proposons des modèles de lettres prêtes pour impression. Si vous êtes inspiré.e, nous vous invitons à rédiger votre propre lettre ou email. Soutenez les défenseur·e·s des droits humains :

 

  • Russie/Ukraine – Un défenseur des droits humains détenu privé de soins médicaux
    Server Mustafaïev, un défenseur des droits humains de Crimée actuellement jugé devant un tribunal militaire, est privé des soins médicaux dont il a besoin. Il souffre d’une forte fièvre et d’une infection respiratoire virale, tout comme deux de ses coaccusés. Lien vers l'exemple de lettre

  • Chine – Craintes pour une militante détenue au secret
    Li Qiaochu, défenseure active des droits des femmes et des droits des travailleuses et travailleurs, a été emmenée par la police à Pékin le 16 février 2020 et est détenue dans un lieu tenu secret. Comme elle n'est pas autorisée à communiquer avec sa famille ni l'avocat de son choix, les craintes sont vives qu’elle ne soit victime de torture ou d'autres mauvais traitements. Liens vers l'exemple de lettre

  • Niger – Un journaliste a besoin de soins médicaux
    Le journaliste Mamane Kaka Touda est détenu à la prison civile de Niamey, la capitale du Niger, depuis le 5 mars, pour avoir publié sur les réseaux sociaux un post concernant un cas présumé de COVID-19 au service des Urgences de l'hôpital de référence de Niamey. Il est inculpé de « diffusion d’informations tendant à troubler l'ordre public ». Liens vers l'exemple de lettre

Astuce : Pour rester informé·e, nous vous recommandons de vous abonnez à notre e-newsletter. Inscrivez-vous ici pour recevoir environ deux e-mails par mois.

 

 

6. Visionner les tutoriels d’Amnesty sur YouTube

 

Dans la série de vidéos YouTube « Don’t panic ! How to be an activist », Amnesty vous présente de manière divertissante différents aspects du travail en faveur des droits humains. Apprenez par exemple à repérer les fausses nouvelles, à utiliser les hashtags pour créer du changement positif, ou à protester pacifiquement.

7. Aidez les autres à utiliser les technologies et les réseaux sociaux

 

Si vous êtes à l’aise avec les technologies et les réseaux sociaux, vous pouvez aider les personnes qui ne le sont pas. Guidez-les dans l’utilisation de leurs applications de messagerie et des réseaux sociaux. Appelez-les pour leur montrer à distance comment rechercher de l’aide, trouver des sources fiables et des conseils en ligne. Aidez-les à trouver des communautés et d’autres personnes avec lesquelles elles pourront échanger par voie numérique.

 

 

8. Faites preuve de solidarité et prenez soin des autres

 

Dans des moments comme celui-ci, il existe de nombreuses façons d’aider les personnes qui vous entourent. Par exemple :

 

  • Suivre les conseils des services de santé et les lignes directrices en matière de distanciation sociale si cela vous a été conseillé. Ces mesures contribuent à la protection des personnes les plus vulnérables de vos communautés, et allègent la charge des soignant·e·s et des hôpitaux.
  • Apporter un soutien émotionnel aux personnes en les appelant ou en leur envoyant des messages. Pour beaucoup, cette période peut provoquer un sentiment de solitude extrême. Appelez les gens et aidez-les.
  • Contribuer à limiter la propagation de la désinformation. Relayez les choses à faire et à ne pas faire, en citant des conseils d’experts et des sources fiables.
  • Offrir de l’aide aux personnes qui sont moins en mesure d’accéder aux produits de protection nécessaires, mais actuellement très demandés. Vous pouvez proposer de faire les courses des personnes qui ne peuvent pas sortir. Laissez un mot gentil à vos voisin·e·s en proposant votre aide !
  • Et rappelez-vous, quoi que vous fassiez : assurez votre sécurité.

 

9. Une « playlist Amnesty » pour vous aider à passer le temps

 

N’oubliez pas également de prendre soin de vous-même ! La playlist de nos collègues belges vous propose des morceaux de musique engagés, pour vous mettre de bonne humeur, vous apporter du rythme, vous détendre et vous redonner le sourire. Cliquez ici pour accéder la liste d'écoute sur YouTube. 

10. Partager vos idées

 

Est-ce que vous avez d’autres idées ? Nous sommes à l’écoute ! N’hésitez pas à partager vos idées avec nous par e-mail : activisme(at)amnesty.lu, ou en poursuivant la liste des choses à faire chez soi en répondant à notre publication sur Twitter.

Agissez en ligne

Signez les pétitions d'Amnesty International pour aider les victimes des violations des droits humains.

 

Inscrivez-vous à notre newsletter

Recevez les informations de la section luxembourgeoise par e-mail

 

Devenez membre

Devenez membre d'Amnesty International Luxembourg

 

June - 2020
S M T W T F S
  01 02 03 04 05 06
07 08 09 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30